Actualités

Soutien à une action de formation pour 16 demandeurs d’emploi

Lors de la Commission Permanente du 2 mars 2015, le Conseil Régional de Lorraine a approuvé l’attribution d’une subvention destinée à la formation professionnelle de 16 demandeurs d’emploi.

Des projets structurants pour l’économie en Lorraine et la compétitivité des entreprises sont en cours et permettront, pour certains d’entre eux, d’offrir une activité aux entreprises lorraines pour plusieurs années. Ces grands projets s’inscrivent pleinement dans les déclinaisons stratégiques et opérationnelles du Pacte Lorraine et dans la pérennisation des filières sur les territoires. Parmi ces grands projets du Pacte Lorraine, on trouve l’organisation de la pose des compteurs « Linky » par ERDF. A terme, 1 050 000 compteurs vont être remplacés entre 2015 et 2021. Sur cette période, ERDF estime le nombre d’emplois créés à au moins 140. Démarrant fin 2015, la première phase de ce chantier va générer une importante main-d’œuvre nécessitant des compétences ciblées.

Pour faire face à cette demande, le Conseil Régional de Lorraine, ERDF, l’OPCA Constructys, l’AFPA et les entreprises de sous-traitance en charge de la pose des compteurs, ont construit une action expérimentale visant à former des demandeurs d’emploi afin de répondre à ce besoin en compétences.

16 demandeurs d’emploi bénéficieront de cette formation qui se décompose en trois étapes, le Conseil Régional de Lorraine intervenant au cours des deux premières :

  1. Ingénierie et suivi de parcours: cette phase se déploie en amont (recrutement en lien avec les attentes des entreprises et les objectifs des stagiaires, remise à niveau préalable), pendant (actions de formation personnalisées, levée des freins, formation individualisée sur le lieu de stage) et en aval de la formation (suivi renforcé de l’insertion dans l’emploi sur 6 mois),
  2. Formation qualifiante « électricien d’équipement », intégrant un module spécifique « Linky » : dans le cadre du partenariat, les périodes d’application en entreprise sont réalisées dans les sociétés de pose de compteurs « Linky ». Ce titre professionnel reconnu permet cependant la sécurisation du parcours des demandeurs d’emploi concernés par cette formation en élargissant leurs possibilités de recrutement au-delà du cadre de « Linky »,
  3. Contrat de professionnalisation au sein des entreprises de pose « Linky » et modules de formation complémentaires permettant l’obtention de la qualité de « posteur Linky » pour une embauche pérenne. Cette dernière action est financée par les employeurs et l’OPCA de la Branche Constructys.

Pour les deux premières étapes, le Conseil Régional a approuvé le cofinancement d’un montant de 177 280 € complété par l’AFPA à hauteur de 15 520 €, pour un coût global de 192 800 €. La troisième phase est cofinancée par les entreprises (27 677 €) et l’OPCA Constructys (35 400 €) pour un total de 63 077 €.

Lire la suite

Vallée Européenne des Matériaux et de l’Energie : Total accompagne le Pacte Lorraine

Le Conseil Régional de Lorraine et Total ont signé mardi 6 janvier 2015 à Paris, une convention de coopération. Cette convention s’inscrit dans la politique d’accompagnement du Conseil Régional de Lorraine qui vise à la mise en synergie des acteurs du développement économique, de la recherche et du développement ainsi que de la formation du secteur des matériaux et de l’énergie.

L’objectif de cette convention est d’accompagner les entreprises lorraines porteuses d’un projet créateur d’emplois dans le cadre de la Vallée Européenne des Matériaux et de l’Energie. Les domaines d’activités prioritairement retenus dans la convention sont par exemple : les matériaux pour l’énergie (corrosion, métal dusting, etc.), les matériaux pour le futur (dérivés de polymères et résines d’hydrocarbures), les procédés innovants pour l’assemblage (résines, colles, alliages, etc.), la filière automobile, la filière recyclage, etc.

Une convention dans le cadre du Pacte Lorraine

Le Conseil Régional de Lorraine s’est engagé dans une démarche volontariste et ambitieuse d’accélération du développement économique de son territoire, matérialisée par le Pacte Lorraine. Trois objectifs opérationnels structurent les travaux du Conseil Régional de Lorraine : faire de la Lorraine le cœur de la Vallée Européenne des Matériaux et de l’Energie, dynamiser les filières d’excellence et d’avenir, et promouvoir des démarches innovantes.

Ainsi, dans le cadre du Pacte Lorraine, entreprises, laboratoires de recherche, partenaires sociaux, tous unissent leurs forces vers une spécialisation intelligente, qui permettra de répondre aux préoccupations majeures des Lorrains, la croissance et l’emploi. Avec le Pacte Lorraine, notre région relève le défi du passage d’une économie industrielle à une économie nouvelle.

Une convention qui confirme l’ancrage fort de Total en Lorraine

« Total souhaite rester un partenaire pour participer au futur industriel de la Lorraine ! » était l’un des engagements pris par le directeur général de Total lors de l’annonce du Projet d’Avenir de la Plateforme de Carling en septembre 2013.

Pour Total, la convention signée le 6 janvier dernier permet d’englober trois autres conventions récemment signées par le Groupe pour la Lorraine :

  • la convention de partenariat API « soutien aux projets innovants de PME (31 mai 2013),
  • la convention de coopération entre l’Université Lorraine et Total  (21 janvier 2014),
  • la convention volontaire de développement économique et social avec l’État et la Région Lorraine (29 septembre 2014).

Par la signature de cette convention, Total mobilise l’expertise de son Groupe et des moyens financiers pour développer le tissu industriel de la Région, tout en réaffirmant son engagement dans le soutien des bassins d’emploi dans lesquels il opère.

Lire la suite

Matériaux : L’Europe reconnait le potentiel lorrain !

La dynamique du Pacte Lorraine se confirme chaque jour un peu plus ! Après l’arrivée du CEA Tech, de l’IRT M2P et des premiers projets portés par les entreprises lorraines, l’Europe reconnait le potentiel de la Lorraine comme Vallée européenne des matériaux, de l’Energie et des Procédés, en sélectionnant le projet KIC Raw MatTERS. KIC Raw MatTERS est une Communauté d’Innovation et de Connaissance regroupant des universités, des centres de transfert technologique et des industriels autour de la thématique des matières premières. Le réseau associe 10 nations européennes et déploiera ses projets à partir de plusieurs centres de coordination. Porté au niveau lorrain par l’Université de Lorraine pour le volet académique, L’IRT M2P et le pôle de compétitivité Materalia ce consortium européen vient d’être sélectionné dans le cadre d’un appel à projets de la Commission Européenne.

Dans ce cadre, la Lorraine accueillera un centre de co-localisation franco-allemand basé au Technopole de Metz dans les mêmes locaux que l’Institut de Recherche Technologique  Mécanique Matériaux et Procédés (IRT M2P). Force du développement local, ce centre travaillera sur toute la chaîne d’innovation liée aux matériaux (allègement des matières, matériaux composites intelligents, tri, traitements, récupération, etc.).

Soutenant le projet dès sa conception, le Conseil Régional de Lorraine se félicite de cette reconnaissance européenne du potentiel lorrain dans le domaine des matériaux. En renforçant la place stratégique transfrontalière de la Lorraine au cœur de l’Europe, cette nouvelle implantation constitue une pièce supplémentaire de l’écosystème de reconquête industrielle qui a été reconnu par le Gouvernement dans le cadre du Pacte Lorraine. C’est une fierté pour la Lorraine et ses territoires. En menant des projets en co-construction avec les Lorrains, le Conseil Régional de Lorraine ne peut que se réjouir de la réussite de sa méthode participative mise en place depuis 2004. En Lorraine, le Conseil Régional permet à tous d’être des Lorrains engagés au service du développement, de l’emploi et de l’avenir de notre région.

 

Lire la suite

Pacte Lorraine : Temps d’échange après une première année de partenariat

Lundi 8 décembre 2014, un an après la signature du Pacte Lorraine, le Président du Conseil Régional de Lorraine, le Préfet de la Région Lorraine et le Président du Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE) de Lorraine ont rencontré les acteurs du développement économique pour échanger sur l’avancée des projets qui ont bénéficié d’un soutien au titre du Pacte Lorraine.

Le Pacte Lorraine un an ! Conviés pour l’occasion à l’Arsenal à Metz, les acteurs économiques lorrains ont été conviés pour échanger autour de ce contrat particulier, véritable stratégie de ré-industrialisation basée sur les points forts technologiques de la Lorraine comme l’énergie, les matériaux ou l’innovation. L’objectif du Pacte Lorraine est double : il s’agit d’accroître la capacité d’innovation des entreprises lorraines, de les positionner sur les marchés porteurs d’avenir et de renforcer la compétitivité des filières existantes et l’attractivité des territoires.

Après avoir rappelé l’ambition de la Vallée Européenne Des Matériaux, de l’Energie et des Procédés (VEME), basée sur les potentiels lorrains issus de l’exploitation du charbon et du bois, de la sidérurgie, de la chimie et de la métallurgie, du textile, un Atlas en ligne de la VEME a été présenté. Cet Atlas vise à identifier les acteurs de la VEME, à les mettre en réseau autour d’un label partagé et à faire connaître le potentiel de la Lorraine. Il permet de trouver en Lorraine les différents acteurs avec des critères de recherche avancés. Il est disponible sur le site, à l’adresse pactelorraine.eu/veme

La soirée s’est poursuivie autour des projets labellisés par le Pacte Lorraine. Par exemple : le CEA Tech, qui a pour mission de développer des technologies au service de l’industrie, le projet Vitosol 200T SPL du groupe Viessmann, consistant à développer une nouvelle génération de panneaux solaires thermiques, destinés aux réseaux de chaleur ou la société Gerbois, spécialisée dans l’emballage en bois à échelle.

photo 5

Le Pacte Lorraine 2014-2016 entre désormais dans sa deuxième année d’action. Il se décline en 3 objectifs et 16 actions créatrices de valeur et d’emplois à mettre en œuvre sur 3 ans (2014-2016). Il mobilise 300 millions d’Euros pour générer 1,6 Milliard d’investissements (effet de levier). Il vise à une meilleure synergie de l’ensemble des financements privés et publics, locaux, nationaux et européens.

Lire la suite

Objectif Santé : 3 entreprises s’engagent avec le Pacte Lorraine

« Aller plus loin aller plus vite grâce au Pacte Lorraine » dans le domaine de la santé, voilà le credo des entreprises Sefam, Prestes et Welcoop.

Compagnon de route des Lorrains, le Conseil Régional s’engage à répondre à des problématiques essentielles liées aux enjeux de la dépendance des personnes âgés et de la désertification médicale qui concernent chaque famille.  Acteur de proximité, mais aussi de développement économique, le Conseil Régional investit également pour le développement de technologies innovantes dans des filières d’avenir comme la santé, au service de l’emploi des Lorrains.

Lire la suite

Vallée européenne des matériaux et de l’énergie : l’Atlas est en ligne

Piloté par le Conseil économique social et environnemental de Lorraine en collaboration avec les services de l’Etat et de la Région, l’Atlas de la Vallée européenne des matériaux et de l’énergie est désormais en ligne et consultable librement sur le site du Pacte Lorraine 2014-2016 : pactelorraine.eu/veme

Dès la signature du Pacte Lorraine, le CESEL a proposé la construction d’un tel Atlas dont les objectifs premiers sont :

  • d’identifier les acteurs de la VEME (entreprises, ressources d’appui et de soutien, ressources technologiques et de formation) :
  • faire connaître le potentiel de la Lorraine pour appuyer une politique de spécialisation intelligente et pour servir des objectifs de marketing territorial ;
  • mettre en réseau les acteurs de la Vallée européenne des matériaux et de l’énergie. Cette mise en réseau pourra aboutir à la création d’un label et être élargie à d’autres acteurs de la Grande Région.

Rendez-vous dès à présent sur pactelorraine.eu/veme

Lire la suite

Santé : Répondre aux problématiques des familles lorraines au service de l’emploi des Lorrains

Compagnon de route des Lorrains, le Conseil Régional s’engage à répondre à des problématiques essentielles liées aux enjeux de la dépendance des personnes âgés et de la désertification médicale qui concernent chaque famille.  Acteur de proximité, mais aussi de développement économique, l’Institution régionale investit également pour le développement de technologies innovantes dans des filières d’avenir comme la santé, au service de l’emploi des Lorrains. À ce titre, le Conseil Régional de Lorraine vient d’acter un soutien au plan d’actions du Pôle de RESsources pour les TEchnologies de Santé (Prestes).

Le Pôle de RESsources pour les Technologies de la Santé est en charge du développement de dispositifs de télémédecine en Lorraine, ainsi que de la formation des personnes intervenants à  domicile.  La structure est composée d’entreprises, d’institutionnels  de la santé, du handicap et du maintien à domicile, des acteurs de la recherche et de  l’innovation en milieu médical, de partenaires institutionnels et des acteurs
de la formation.
Dans le cadre de l’action 9-2 du Pacte Lorraine qui vise à structurer la filière silver économie, le Prestes a déposé un plan d’actions dont les objectifs sont les suivants :

-  Axe 1 :  animer l’écosystème local des Technologies de  Santé  pour  structurer le réseau et faire émerger de nouveaux projets innovants.

–  Axe 2 : accompagner  les projets collaboratifs  en proposant une  expertise (assistance à maitrise d’ouvrage), notamment pour les candidatures communes lorraines à des appels à projets régionaux, nationaux et européens.

–  Axe 3 : former les professionnels de la dépendance, dont le secteur et en plein essor et dans lequel de nombreux nouveaux métiers émergent. L’objectif est dans un premier temps de recenser les besoins des entreprises en matière de formation, tout en cartographiant les formations existantes.

–  Axe 4 :  mettre en place une veille économique  et stratégique, former et sensibiliser, le Prestes est une source d’informations sur les technologies de santé en réalisant des  documents pédagogiques  (sur les  normes, bonnes pratiques,  les technologies innovantes,  etc.)  au service des professionnels lorrains de la filière santé, et silver économie tout particulièrement.

Le Conseil Régional a attribué une subvention de 38 855 €, soit env. 50% du cout total, pour accompagner le plan d’actions du Prestes.

Lire la suite

Renforcer l’ancrage lorrain des entreprises dans le domaine des matériaux et de l’énergie

Le Pacte Lorraine vise à inscrire la Lorraine dans l’économie du XXIe siècle et à la positionner comme le cœur de la Vallée européenne des Matériaux, de l’Energie et des Procédés (VEME). Lors de la commission permanente du 3 octobre 2014, le Conseil Régional de Lorraine a notamment attribué son soutien à 6 projets qui s’inscrivent dans cette dynamique. En ce sens, le Conseil Régional tient ses engagements en contribuant à mettre en place les conditions favorables à la reconquête industrielle de la Lorraine, en vue de créer de l’emploi pour les Lorrains.
Nouveaux matériaux : le projet Polymères Innovants Composites (PIC).

Labellisé par le pôle de compétitivité Materalia, le projet PIC est un projet de recherche et développement « made in Lorraine » déposé par « les Ateliers CINI ». Il vise à créer de nouveaux matériaux composites hautes performances composés d’éléments polymères et métalliques complexes. L’objectif est d’obtenir des matériaux très flexibles, utilisables pour des impressions 3D par exemple. Le projet permettra de développer plusieurs types de matériaux tenant compte des critères de résistances à la chaleur ou au froid, la rigidité, le poids (pour avoir des matériaux légers), résistants dans la durée ou biocompatibles. Les débouchés sont nombreux dans l’automobile, l’aéronautique et la santé.

Ce projet regroupe des partenaires privés et publics : outre la société « Les Ateliers CINI » spécialisée dans le prototypage, 3 laboratoires lorrains : l’Institut Jean Lamour, l’Ecole de chirurgie de Nancy et l’INRIA participent au projet.
L’aide accordée au projet PIC par le Conseil Régional s’élève à 695 000 €.

Cristal laser, une société lorraine à la pointe du laser

Le Conseil Régional de Lorraine a également attribué 193 264 € à la société lorraine Cristal Laser, fabriquant industriel de cristaux pour laser installé à Messein (54), dans le 2/3 cadre du projet partenarial CRISPOL regroupant les Universités de Savoie et de Lyon, ainsi que 4 autres entreprises françaises. L’ambition globale de ce projet labellisé par le pôle de compétitivité Materalia et retenu à un appel à projet du Fonds Unique Interministériel (FUI) est de créer un outil de polissage des cristaux dernière génération.

En effet, les cristaux sont de plus en plus utilisés dans notre quotidien (lampes Led, laser, etc.). Les procédés de mises en forme doivent cependant encore progresser pour répondre parfaitement aux exigences croissantes des clients qui veulent des produits miniatures, de qualité, dont le processus est industrialisé, et à bas coûts. Le projet va donc permettre l’amélioration des produits proposés grâce à un travail sur le polissage qui permettra une montée en gamme des produits et donc l’ouverture à de nouveaux marchés. Pour l’entreprise lorraine Cristal laser, les débouchés sont nombreux : validation de nouvelles technologies, garantie de la qualité des produits face aux concurrents chinois positionnés sur le marché des cristaux. Ce projet va également permettre la création de deux emplois directs au sein de la société.
Une nouvelle dynamique de projets industriels et de développement économique, en partenariat avec le CEA Tech

Engagement du Pacte Lorraine, l’installation du CEA Tech en Lorraine a pour objectifs de développer des technologies innovantes au service de l’industrie (énergie embarquée, biotechnologies, nanotechnologies, etc.) et ainsi booster les liens entre la recherche et le monde industriel. La Lorraine est l’une des quatre régions de France à bénéficier de cette plateforme technique du Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives, financée à plus de 3 M€ par le Conseil Régional de Lorraine.

Les deux projets votés lors de la commission permanente du 3 octobre sont des exemples concrets du partenariat du Conseil Régional avec le CEA Tech au service du développement économique de la région et de l’emploi des Lorrains.

– Le projet Vitosol 200T SPL – Groupe Viessmann

Ce projet initié par le groupe Viessmann (500 salariés) de Faulquemont (57) consiste à développer une nouvelle génération de panneaux solaires thermiques, destinés aux réseaux de chaleur.
Les travaux menés conjointement avec le CEA s’inscrivent dans une logique de recherche et de développement : mise au point d’une plaque de captation de l’énergie solaire, modélisation de son fonctionnement thermodynamique, optimisation des transferts thermiques entre les différents constituants du capteur solaire. Un banc de test, qui permettra de tester les prototypes de capteurs solaires, sera également créé.
La globalité du projet consiste à obtenir in fine le produit commercialisable, jusqu’à son packaging, pour un coût global de 338 475 €. Le projet permettra de créer au moins 11 emplois au sein de la société.
L’aide accordée par le Conseil Régional s’élève à 32 100 €.

– Le projet EcoClim de la société Kuthe

Le projet EcoClim de la société Kuthe (57 salariés) de Metz consiste à développer une nouvelle génération de systèmes de production de froid à partir d’énergie thermique.

Deux produits finaux devraient résulter de ce programme de R&D, prévu en collaboration avec le CEA Tech. L’un pour climatiser des shelter militaires (conteneurs) et l’autre pour réfrigérer des containers pour la conservation de fruits et légumes, dans des pays chauds où l’énergie électrique est rare. Kuthe connait ces marchés et souhaite y élargir sa gamme avec des produits novateurs et concurrentiels. Pour ces deux applications cible, le concept novateur est donc de récupérer la chaleur latente (d’un moteur ou du soleil) pour l’utiliser dans une technologie complètement différente, celle des machines à absorption.

Ce projet, d’un coût global de près de 1,3 M€, fait partie d’une stratégie de croissance de l’entreprise, orientée vers l’export et l’innovation. Il permettra de créer au moins 5 emplois au sein de la société. L’aide totale accordée par le Conseil Régional s’élève à 194 920€.

Lire la suite

Une convention pour redynamiser l’économie en Moselle-Est

Le Conseil Régional de Lorraine, Total Petrochemicals France et l’Etat signent une convention pour redynamiser l’économie en Moselle-Est

Lundi 29 septembre 2014, le 1er Vice-Président du Conseil Régional de Lorraine délégué à l’Economie représentant, le Président du Conseil Régional de Lorraine, a signé la « Convention Volontaire de Développement Economique et Social pour Carling-Saint-Avold » entre le Conseil Régional de Lorraine, Total Petrochemicals France et l’Etat, à Saint-Avold, en présence du représentant du Préfet de la région Lorraine et du Directeur de la Plateforme Total Petrochemicals France de Carling.

Cette convention s’inscrit dans la dynamique du Pacte Lorraine et notamment de son premier axe visant à faire de la Lorraine le cœur d’une Vallée Européenne des Matériaux, de l’Energie et des procédés (VEME). Elle contribue à reconstruire une dynamique industrielle en Moselle-Est en s’appuyant sur des secteurs innovants porteurs d’emploi (chimie de spécialité et chimie verte etc.)

Cette convention fait l’objet d’un engagement financier global de Total Petrochemicals France de 6 millions d’€uros. Le Conseil Régional de Lorraine est moteur, en partenariat avec l’Etat, dans le pilotage de la plateforme d’anticipation des mutations économiques (anticipation des emplois, de demain, des qualifications et des compétences) et de la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences sur le Territoire de la Moselle Est (GPECT). Il s’agit de repositionner l’offre de formation initiale et de conforter la complémentarité de l’offre de formation continue avec celle des enjeux d’innovation et de développement dans les filières clés, en intégrant l’échelle transfrontalière avec la Sarre, porteuse d’avenir.

La feuille de route de cette démarche est fondée sur 4 axes principaux :

  • réaliser le projet industriel d’avenir annoncé par Total Petrochemicals France sur la plateforme pétrochimique de Carling dans le domaine des résines d’hydrocarbures et des polymères en Lorraine (budget de 160 M€, financement 100 % Total) ;
  • soutenir les initiatives en faveur de l’emploi, notamment la charte pour l’emploi local et le soutien à la formation(ex : soutien au Pôle de Plasturgie de l’Est…) ;
  • renforcer l’attractivité de la plateforme de Carling Saint-Avold et du Composite Park dans le cadre du plan d’actions de l’Association des Industriels de cette plateforme,
  • soutenir la recherche et l’innovation, à travers l’émergence de nouveaux projets.
  • favoriser l’implantation de projets industriels sur la plateforme de Carling  et cofinancer des projets d’entreprises via des subventions, notamment avec Total Développement Régional ;
  • accompagner les entreprises de la sous-traitance de Total à Carling, en visant à développer leurs activités sur des productions complémentaires (diversification) et vers d’autres marchés.

Un travail spécifique sur la dimension de l’écologie industrielle et de l’efficacité énergétique a été lancé depuis juin dernier, avec l’appui de l’ADEME et du Pôle Ecologie du Conseil Régional de Lorraine, pour inciter les entreprises intéressées à s’inscrire dans une démarche globale de management énergétique.

Lire la suite

Projets labellisés

Un projet labellisé est un projet déposé dans le cadre du financement proposé et approuvé pour sa capacité à remplir les critères et les objectifs du Pacte Lorraine.

Plus d'informations

VideoWall – La PlayList du Pacte Lorraine